Chargement...
 

Les concerts vus par ... les jetés de l'encre

Troisième concert privé en juillet 2005

La j’ai vu les choses en grand j’ai invité 50 personnes qui sont venues pour un repas lunch chez moi et un concert des jetés de l’encre. Au niveau lunch nous avions prévu des barbecues qui sont tombés en panne et nous avons joué au milieu des fumées de saucisse dans la salle de séjour. Nous étions si tétanisés et si mauvais que le concert fut un désastre. Nous étions inconscients et avions répété deux ou trois fois la nouvelle chanson "le casse" Il y avait là notre ami Jehro qui était aussi désolé que nous... Il nous a conseillé de beaucoup travailler, de cadrer les choses, nous a dit que la musique c’était un truc qu’on improvise pas.. Bref, on a passé la fin de la nuit à discuter pour savoir s’il fallait qu’on arrête. Il y avait François et Jim qui eux avaient aimé.. François aimait Papapique. Caroline était là, elle nous fait remarqué que nous n’avions pas travaillé les fins des morceaux.. Jim nous a fait remarqué que les amplis étaient mal réglés.

Le lendemain j’étais triste et j’ai écrit une lettre à Jéhro, une lettre en Alexandrin qui commençait par "Ce que je suis n’a plus beaucoup d’importance"... C’était la première version du tango à Jéhro. J’ai dans les jours qui viennent convaincu Jim de venir aux prochains concerts pour régler la sono. Il avait envie de jouer d’un instrument, je lui ai conseillé la Washboard.
Nous avons décidé de travailler seuls Geoffray et moi, les répétions de Juillet et Août eurent un goût d’amertume... Mais nous répétions.